Une fois le charmant bébé arrivé, les hormones peuvent jouer sur le moral. Le baby blues peut pointer le bout de son nez et empêcher la nouvelle maman de profiter de son bonheur. Cette baisse de moral qui concerne 50 à 80% des mamans peut être évitée en prenant quelques précautions.

Veiller à se re-po-ser !

Entre les réveils nocturnes, les pleurs et les biberons, le rythme d’une nouvelle maman est très exigeant. Pour éviter de s’épuiser et de subir un baby blues, la maman doit profiter des siestes de son nourrisson pour également se reposer. Au lieu de se lancer dans les tâches ménagères, la maman doit avant tout prendre soin d’elle.

Demander de l’aide

femme coucher de soleilS’occuper de son bébé, réaliser les tâches ménagères, faire les courses, le repas, la maman a en général beaucoup trop de choses à faire au moment de l’arrivée de son bébé. Pour ne pas sombrer dans le baby blues, il ne faudra pas hésiter à demander de l’aide au papa, aux grands-parents ou même à des services d’aide à la personne. Toute cette aide sera bénéfique pour éviter ce baby blues qui peut empêcher de vivre son bonheur à fond.

Composer une équipe

La maman ne doit pas se retrouver seule face à toutes les obligations. Le papa a également son rôle à jouer. Aussi bien pour s’occuper du bébé que des tâches ménagères ou de la réalisation des repas, pouvoir se compléter est préférable pour tout le monde. Il est possible de se partager équitablement les tâches ou décider de se compléter chaque jour. En tout cas, se sentir épaulé en permanence permet d’éviter le baby blues.

Avoir recours à l’homéopathie

Le baby blues est très souvent causé par un bouleversement hormonal. Pour gérer ses émotions et ne pas se laisser déborder après l’accouchement, un médecin généraliste pourra donner des conseils dans le domaine. Une pharmacie spécialisée dans l’homéopathie pourra également proposer des solutions adaptées pour surmonter son baby blues.

Prendre du temps pour soi

Une maman découvre de nouvelles responsabilités mais pour autant elle ne doit pas s’oublier. Une sortie en ville avec ses amies, un spa ou un restaurant sont autant d’idées qui vont lui permettre de se ressourcer. Sans avoir à culpabiliser, il faudra simplement qu’elle s’offre un peu de temps pour elle. Grâce à ces moments de repos, elle n’en sera qu’une meilleure maman par la suite. Avec un moral plus fort, elle pourra donner le meilleur d’elle-même à son enfant.

Voir du monde

Rien de pire que de rester seule lorsque le moral est au plus bas. Retrouver ses amies régulièrement ou même rencontrer d’autres mamans ne peut être que bénéfique. Des maisons mère-enfant ont d’ailleurs été créées dans ce but afin de favoriser les échanges tout en passant de bons moments avec son enfant. Pour éviter le baby blues, ce type d’endroit est parfait. Des associations proposent également des activités aux mères donc il ne faudra pas hésiter à s’y rendre régulièrement.

Bref, le baby blues n’est pas une fatalité et touche beaucoup plus de personne que vous ne le croyez. Allez on se remue pour être au top !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *