Cette nouvelle heureuse pour la maman peut également être source d’angoisse. L’annoncer à son employeur peut faire craindre une réaction négative. Les implications sur l’aspect professionnel peuvent donner envie de repousser ce moment. Pourtant, la législation devrait rassurer les femmes enceintes, allez je vous dis tout !

Aucun délai exigé

femme enceinte ordinateur portableLa première chose à savoir est que le Code du Travail laisse libre la femme enceinte de choisir le moment où elle décide d’annoncer sa grossesse à son employeur. Cette liberté est un avantage puisqu’elle va pouvoir l’indiquer au moment qui lui semble le plus approprié sur le plan personnel et professionnel.

Avant la signature d’un contrat ou l’obtention d’une augmentation, cette possibilité est offerte sans que l’employeur ne puisse revenir ensuite sur les décisions qui ont été prises. Il est également possible d’attendre et de l’informer par la suite des dates prévues pour votre congé maternité.

Par contre, votre employeur appréciera que cette annonce soit faite le plus tôt possible. En effet, il va devoir combler votre absence et organiser le service sans vous. Dans le secteur public, il est donc d’usage de prévenir à la fin du 3e mois de grossesse. Pour continuer à être bien vue par son entreprise, il peut donc être judicieux de fonctionner de la sorte. Lorsque la déclaration de grossesse est réalisée par son médecin obstétricien, il faut prévenir la CAF, l’assurance maladie et il sera donc judicieux de prévenir également son employeur.

Des avantages légaux et conventionnels

Loin d’être un moment difficile, la déclaration de grossesse au niveau de son entreprise va déclencher un certain nombre d’avantages.

Un aménagement de poste

Aussi bien au niveau des tâches à réaliser que du confort du bureau, la femme enceinte est chouchoutée au sein de l’entreprise. Dès que l’employeur aura été informé de sa grossesse, il pourra donc lui réserver un bureau adapté et lui confier des missions faciles à réaliser au niveau physique.

La réduction du temps de travail

Une femme enceinte va voir ses heures se réduire afin de lui permettre de se rendre à ses rendez-vous médicaux et de se reposer. La grossesse est considérée comme une période fatigante. L’employeur devra donc proposer des horaires aménagés pour lui permettre de vivre cette période de la meilleure des façons. Concilier vie personnelle et vie professionnelle est donc tout à fait possible.

Une protection contre le licenciement

La loi est claire sur le sujet puisqu’elle indique qu’aucun employeur n’est en droit de licencier une employée dès lors qu’une grossesse a été annoncée. La future maman peut donc se rassurer quant à son avenir dans l’entreprise. Son poste lui sera conservé pendant le congé de maternité et elle pourra la retrouver à son retour.

Dans ces conditions, annoncer sa grossesse restera un moment heureux à plus d’un titre. L’employeur accueillera de la bonne façon cet évènement s’il peut faire fonctionner son entreprise en votre absence. A votre retour, il sera ravi de pouvoir compter sur vos compétences pour la faire évoluer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *